Comment vérifier l’efficacité de ses rotules de suspension Bellier ?

Les rotules de suspension sont des équipements qui contribuent à la stabilité et à la tenue de route d’un véhicule. Protégées par un dispositif anti-poussière, les versions récentes sont efficaces, mais nécessitent très peu d’entretien. C’est pourquoi le propriétaire de l’automobile doit veiller à leur bon fonctionnement. Quels sont les moyens d’y parvenir ?  

Engager de temps à autre une vitesse maximale autorisée

Pour se faire une idée des performances de ses rotules de suspension de la marque Bellier, le conducteur peut aller quelques fois à une vitesse maximale. Cela doit se faire en respectant le Code de la route en vigueur. 

A voir aussi : es 5 meilleures raisons d’acheter votre voiture Allemande chez un mandataire auto

De ce fait, avant d’acheter votre article, allez sur le site web pour vérifier qu’il est compatible avec votre VSP. Au moment du test, le conducteur ressentira des mouvements excessifs à gauche quand il vire à droite et vice-versa si la pièce est défectueuse. 

Sur la durée, une usure inégale apparait sur les pneus. En accélérant sur une voie publique, le chauffeur doit aussi accorder une attention particulière aux bruits du moteur. Si la rotule est en fin de vie, certaines vibrations moins habituelles se remarquent depuis le volant. 

Avez-vous vu cela : Comment opter pour le meilleur instrument de musique pour débutant ?

Rouler sur des dos-d’âne

En conduisant sur les dos-d’âne, le propriétaire du véhicule peut expérimenter l’efficacité de ses rotules de suspension Bellier. À l’approche des ralentisseurs, il doit conduire à une vitesse limitée. Dès qu’il les traverse, il s’arrête, redémarre et tourne de nombreuses fois. 

L’automobile doit rebondir en principe une ou deux fois. Si le mouvement est excessif, alors il y a un problème. Avec cette stratégie, le chauffeur peut entendre un grincement ou un crissement.

Dans ce cas, il peut conclure que les rotules de sa VSP sont en fin de vie. Le soufflet muni de caoutchouc n’assurera donc plus ses fonctions. Il protège en effet la graisse retrouvée au sein de la rotule. Lorsque le propriétaire de l’automobile ne prend pas très tôt les dispositions idoines, les bruits s’intensifieront au fil du temps. 

Procéder à des vérifications visuelles 

En dehors des contrôles effectués lors de la conduite, il faut aussi passer à des vérifications visuelles. La première possibilité qui s’offre aux conducteurs est de contrôler l’aspect des pneus. Au nombre des signes avant-coureurs, nous pouvons citer des traces variables d’usure sur la pneumatique. Vous pouvez observer l’état de ses rotules lorsque le moteur est éteint. 

Pour réussir cette opération, il suffit de soulever la voiture à l’aide d’un cric. Des chandelles peuvent servir pour la maintenir en équilibre. À la hauteur convenable, le détenteur de l’automobile inspecte les dispositifs pour identifier les dysfonctionnements comme : 

  • les fissures ; 
  • des fragments détachés ; 
  • des fuites de graisse ; 
  • des déformations de tout genre. 

S’il ne remarque aucun de ces signes, le propriétaire peut toujours se rapprocher de son garagiste pour avoir toute l’assurance requise. Celui-ci est d’ailleurs le meilleur moyen de procéder en vue de vérifier l’efficacité de ses rotules de suspension.